Santé : McCann (CAQ) et ses promesses dans le vide

Êtes-vous tannés de vous faire dire n’importe quoi?

Mes amis, je ne sais pour vous, mais moi je commence à en avoir ras-le-bol de me faire raconter n’importe quoi par des élus caquistes, une fois devenus ministres, se prennent pour d’autres. Ils essaient de faire passer leurs politiques,        que pas grand monde ne veut, avec une argumentation et des exemples tellement faibles et hypocrites que ça devient une insulte à l’intelligence. Au moins, les libéraux étaient plus directs et moins tortueux.

 

Promesses tenues, mon œil!

Au mois de mars 2019, François Legault, le cœur sur la main comme à son habitude, a réitéré son leitmotiv : «Budget : Legault respectera tous ses engagements» (Le Devoir, 14 mars 2019). Ce n’est pas vrai. Encore des paroles en l’air!

 

Le ministre caquiste de la santé, Danielle McCann et François Legault avaient promis de réduire massivement les salaires des médecins d’au moins un milliard de dollars par année au nom d’un élémentaire souci d’équité et de justice sociale. Il n’en fut absolument rien. C’était vraiment pathétique de les voir, avec le négociateur en chef des docteurs, Lucien Bouchard, essayer vraiment de nous convaincre, sans étude bien évidemment, qu’en éliminant certains gestes professionnels on allait engranger plus d’un milliard$ d’économies sur quelques années. Cela est outrageusement faux. Il faut arrêter de nous prendre pour des imbéciles.

 

Les trop-perçus de 1,5 milliards$ d’Hydro-Québec, la CAQ disait que c’était du vol et qu’une fois au pouvoir, elle allait remettre ça dans les poches de tous les Québécois. Bien sûr, on va verser 500 millions$ aux consommateurs floués mais on va vous le reprendre au cours des cinq prochaines années avec des hausses de tarifs plus élevées que dans le passé. Qu’il était triste de voir les ténors caquistes se démener afin de nous convaincre du contraire. Définitivement, les caquistes n’aiment pas les données et les études sérieuses et indépendantes. Ils préfèrent fonder leurs décisions sur leur pif et leur pragmatisme «idéologique».

 

Et il y a eu ces 800 millions$ de baisses de taxes scolaires promulguées rapidement et qui vont surtout profiter aux riches et aux compagnies, quoiqu’en disent de façon erronée, les bonzes caquistes qui ne me semblent pas forts en calcul. Et il y a aussi le ministre Dufour qui, répétant la cassette des papetières, nous apprend que plus on coupe des arbres et que l’on rase de forêts vierges, mieux ce sera pour l’environnement et pour la survie du caribou forestier. Le poète Richard Desjardins a osé donner son opinion sur le statut actuel de notre forêt boréale et monsieur Dufour, notre cher ministre des Forêts, très crinqué, l’a traité de «torchon». Il y en a d’autres comme ça, et j’y reviendrai dans mes prochains textes.

 

La vraie nature de Danielle McCann

Oui, Gaétan Barrette était parfois rustre et grossier mais il était direct et disait tout haut ce qu’il pensait, quitte à critiquer vertement le comportement cupide de ses collègues médecins. Tellement qu’ils ont exigé que ne soit pas avec lui qu’ils négocient. Pourtant, il était bel et bien ministre libéral de la santé.

 

Madame McCann est plus discrète et affiche un profil plus bas. Je le répète, ses explications pour nous convaincre avec légèreté qu’elle irait chercher pour au moins un milliard$ d’économie, seulement en éliminant certains actes jugés inutiles et sans réduire d’une seule cenne noire la rémunération des médecins spécialistes relevait, il faut bien nommer les choses, de l’hypocrisie.

 

Madame McCann se fait prendre à son propre jeu

Vous croyez que Danielle McCann a toujours été une farouche défenderesse de notre système de santé public? Détrompez-vous! En 2015, dans une lettre qu’elle avait rédigée, elle louangeait les mesures d’austérité et les milliards de dollars de coupures en santé appliqués par les libéraux de Couillard et de Barrette (Le Devoir, 14 décembre 2019).

 

À ce jour, avec la CAQ au pouvoir, le temps d’attente aux urgences a augmenté; les gens se cherchent toujours autant un médecin de famille et elle n’a pas donné plus de pouvoir aux superinfirmières comme cela se fait dans d’autres provinces. Dites-moi, qu’a fait au juste madame McCann depuis qu’elle est ministre afin d’améliorer notre système de santé public?

 

Pas longtemps après avoir été élue et nommée ministre de la santé, elle a largué cette vérité qui nous révèle un peu plus sa véritable nature : «La ministre McCann évoque des compressions en santé (comme si celles des libéraux n’étaient pas assez) puis corrige le tir» (Le Soleil, 23 octobre 2018). La ministre ne peut pas mettre cette énormité extravagante sur le compte d’un simple lapsus ou sur le fait qu’elle a été mal citée par les journalistes.

 

Une autre promesse non tenue : «Un médecin ou une superinfirmière en moins de 36 heures, promet la CAQ» (Le Journal de Montréal, 2 septembre 2018). Il aurait plutôt fallu dire : «en plus de 36 heures».

 

Les médecins incorporés

Les médecins travaillant pour l’État ont le gros privilège de pouvoir s’incorporer afin de payer peu d’impôts sur le revenu ce que n’ont pas le droit de faire les autres commis d’État. Comme les taux d’impôts des PME sont ridiculement bas comparés aux taux des particuliers, ça fait que : «Les médecins privent le fisc de 150M$ par année» (Le Journal de Montréal, 24 octobre 2017). Et l’incorporation des toubibs est de plus en plus populaire : «Plus de la moitié (44% en 2014) des médecins du Québec incorporés» (Le Journal de Montréal, 26 février 2014). Et les associations patronales de PME redemandent, comme toujours, d’autres baisses d’impôts afin de stimuler l’évitement fiscal. Même avec de gros salaires, les médecins incorporés ont un taux d’impôt sur le revenu effectif et réel moins élevé que la classe moyenne.

 

Autre promesse de la ministre de la santé : «McCann prête à revoir l’incorporation» (Le Journal de Montréal, 2 mai 2019). Croyez-moi, elle ne fera rien pantoute.

 

D’autres primes caquistes accordées aux docteurs

Loin de faire le ménage dans les révoltantes primes versées aux médecins, la CAQ en a rajouté depuis son arrivée au pouvoir en 2018 : «Deux primes versées pour encourager la prise en charge de patients. Les docteurs ont déjà encaissé 35 millions$ pour suivre de nouveaux patients» (Le Journal de Montréal, 13 juin 2019). Les professeurs ont-ils droit à de telles primes s’ils prennent en charge plus d’étudiants dans leur classe? Je ne suis pas le seul à pomper, il y a aussi le chroniqueur Michel Girard du Journal qui a pondu cet éditorial le 8 juin 2019 : «D’autres inacceptables primes aux médecins». Je ferais remarquer que ce qui est inacceptable pour le monde ordinaire est acceptable pour l’élite et nos bons médecins».

 

Et une autre qui ne passe pas : «Les superinfirmières rapporteront un demi-milliard aux médecins sur dix ans» (Le Devoir, 25 avril 2019). Dire que les superinfirmières ont autant de scolarité et de compétences que les toubibs et qu’elles pourraient même facilement s’en passer.

 

Et la privatisation de la santé publique continue

Les libéraux de Charest et de Couillard ont privatisé des pans entiers de notre système public de santé, même si le privé (avec les mêmes médecins du public et parfois dans nos hôpitaux publics) coûte plus cher comme c’est le cas aux États-Unis. Qu’à cela ne tienne, madame McCann continuera dans la même lignée : «Santé. Chirurgie au privé : projet-pilote prolongé d’un an. Les trois cliniques privées pourront continuer à opérer des patients» (Le Journal de Montréal, 10 mai 2019). Allô projet-pilote qui dure depuis quatre ans. Opérer des patients sur le bras de l’État s’entend. Pour expliquer et justifier ce non sens, madame McCann a dit vouloir plus de données et d’études mais qui ne sont pas nécessaires dans plusieurs coupes décisions caquistes importantes. Cherchez l’erreur!

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s