Il faut aimer Ciment McInnis et Bombardier, même si…

cimentmcinnis.com

Aimez et payez disent les grosses pointures

Je trouve très effrayant les smattes qui nous infantilisent du haut de leur superbe. Prenons par exemple le ministre caquiste de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, Fitz pour les intimes, qui vient nous dire qu’il faut aimer la Cimenterie McInnis en Gaspésie même si elle a coûté environ 1 milliard de dollars en fonds publics, soit 500M$ pour Investissement Québec et 500M$ pour la Caisse de dépôt et placement : «Le ministre Fitzgibbon affirme que Ciment McInnis (donné à une transnationale brésilienne) a besoin d’amour» (Le Journal de Montréal, 10 décembre 2020). À la fois ridicule et pathétique comme conseil de celui qui se prend pour un autre.

Ciment McInnis, un autre panier percé moribond, initié par la famille profiteuse des Bombardier-Beaudoin, qui a vendu cette idée folle à Pauline Marois et à Bernard Landry du Parti québécois de construire une cimenterie très polluante à Port Daniel en Gaspésie avec l’aide de l’État, bien évidemment. C’est la même noble famille qui nous a coûté des milliards de dollars en fonds publics dans l’aventure de leur autre compagnie Bombardier. La privatisation de Canadair et De Havilland à la famille Beaudoin-Bombardier a profité à qui selon vous? Il me semble que Landry et Marois auraient dû dire à la riche famille qu’il n’était peut-être pas avisé de se lancer dans le ciment alors que Bombardier aéronautique et transport était en train de couler à pic.

Idem pour Couillard et Dumont à propos de Bombardier

Certains sont tellement imbus d’eux-mêmes qu’ils ne se rendent pas compte de leurs grosses limites intellectuelles. Alors que Bombardier avait englouti des milliards de dollars en aide gouvernementale de toutes sortes pendant que leurs dirigeants se versaient des millions en salaires, voilà-tu pas que notre premier ministre du temps, le libéral partisan de l’austérité (pour nos services publics mais pas pour Bombardier), Philippe Couillard, nous a largué lui aussi cette perle d’insignifiance : «Les Québécois doivent continuer d’aimer (et de payer) Bombardier, dit Couillard» (Le Journal de Montréal, 10 mai 2017). Et l’homme à tout faire vedette de TVA, LCN et du Journal de Montréal, Mario Dumont, qui renchérit en nous offrant, une fois de plus et même de trop, ce judicieux conseil : «Aimer Bombardier? Couillard a raison» (Le Journal de Montréal, 13 mai 2017).

D’autres perles de Fitz

Un conseil à Legault : il faudrait qu’il tasse au plus vite Fitz qui, deux fois, s’est fait reprocher des manquements sérieux à l’éthique par la commissaire Arianne Mignolet qu’il a traité de façon hautaine et avec dédain. C’est lui qui nous a dit : «Fournir vos données personnelles (de la RAMQ) aux pharmaceutiques, c’est winner» (Le Journal de Montréal, 20 août 2020). Et c’est aussi lui qui, tout fier de sa personne encore une fois, s’est fait un peu beaucoup philosophe trumpiste en prétendant que : «Une garantie de maintien des emplois, c’est politique, idéologique, c’est un concept qui n’est pas réaliste. Je suis plus à l’aise avec des engagements moraux et des garanties verbales» (Le Journal de Montréal, 7 octobre 2020 et l’éditorial de Robert Dutrisac du Devoir, le 15 février 2020). À titre de ministre influent, Fitz représente un danger public, lui qui est aussi propriétaire et actionnaire de plusieurs compagnies à numéro et de compagnies de gestion personnelle qui sonnent creux et suspect et qui riment avec allègement fiscale planifié.

Le fiasco total de la cimenterie McInnis

La cimenterie McInnis a coûté à ce jour environ un milliard de dollars aux contribuables québécois (500M$ d’Investissement Québec et 500M$ pour la Caisse de dépôt) pour la création de 200 emplois permanents. Ce qui fait, si mes calculs sont bons, 5 millions par emploi créé, qui diminueront puisque le siège social de la compagnie brésilienne qui vient de l’avaler sera situé à Toronto en Ontario. Tout simplement décourageant. Et ça c’est sans compter que la cimenterie McInnis est : «L’usine la plus polluante au Québec» (Le Journal de Montréal, 26 septembre 2017). Ajoutons cette autre «contribution» de l’usine : «La cimenterie McInnis fera bondir de 40% presque à elle seule la consommation de charbon et de coke de pétrole au Québec» (Le Devoir, 12 juin 2018). Tout simplement merveilleux. Il faudrait calculer le coût de cette pollution environnementale.

Du ciment et du porc exportés

Le ciment produit par McInnis en Gaspésie est exporté dans le nord des États-Unis. Alors, dites-moi pourquoi les États du Vermont, du Maine ou du New Hampshire aux States ne se sont pas battus pour construire cette cimenterie chez eux? Parce qu’ils n’en voulaient pas. Trop polluant et pas assez payant. Mieux vaut ériger ce monstre polluant et déficitaire dans le pays sous-développé au Québec qui est prêt à tout prendre pour quelques emplois. C’est comme le porc du Québec exporté au Japon et en Chine. Pourquoi les Chinois et les Japonais n’élèvent-ils pas les cochons chez eux, ce qui est pourtant facile à faire et qui n’exige aucune expertise particulière? Trop polluant, pas payant et il faut en plus des subventions : «Plus d’un milliard (de Québec) en 10 ans pour l’industrie porcine» (Le Devoir, 30 novembre 2020).

L’expertise brésilienne qu’a dit la dame de la Caisse de dépôt et placement

Même si collectivement ça vous coûte environ 1 milliard de dollars, réjouissez-vous quand même qu’a dit sérieusement Kim Thomassin, vice-présidente à la Caisse de dépôt et placement : «Ce partenariat permettra à l’usine de Port Daniel de tirer parti de l’expertise en matière de production, de distribution et d’exploitation de la firme brésilienne Votorantim» (Radio-Canada, 10 décembre 2020). Avec tout le respect que je dois à Madame Thomassin, je tiens à préciser qu’il ne s’agit nullement d’un «partenariat» avec la Caisse de dépôt, mais bel et bien d’un achat pur et simple puisque la firme brésilienne sera propriétaire de la nouvelle monture à 83% et la Caisse d’un petit 17%. Et que dire sur le fait que la cimenterie McInnis profitera de l’«expertise» du conglomérat brésilien… dans la fabrication et la vente de ciment. Il faut donc s’appuyer sur leur «expertise» pour simplement fabriquer et vendre du ciment, ce qui n’est pas le plus compliqué à faire. Elle me fait bien rire la vice-présidence de la Caisse de dépôt.

Et pourtant, les experts disaient que c’était un bon investissement

Parlons de l’expertise de la Caisse de dépôt. En 2016, l’ex-président de ladite Caisse, Michel Sabia, nous avait alors dit : «La cimenterie McInnis sera rentable, assure la Caisse de dépôt et placement» (Le Devoir, 13 août 2016). Ça, ce sont des hauts dirigeants de la Caisse de dépôt qui nous pondent de telles histoires qu’il nous faut gober tout rond car ça émane d’experts en finance. Et dire qu’ils gèrent les milliards de dollars de notre régime de retraite collectif. Ça fait un peu peur, non?

Propos rassurants de politiciens

«Cimenterie McInnis : c’est un bon projet – Philippe Couillard» et aussi «Cimenterie McInnis : Couillard se veut rassurant» (Le Journal de Montréal, 14 août 2016 et La Presse, 24 septembre 2017). Ciment McInnis, comme la C-Series de Bombardier, de bons projets qu’ont dit les grosses pointures – plutôt légumes – du PLQ Couillard, Anglade et Leitao.

Et au parti québécois, ils ne sont guère mieux. Au lieu de reconnaître leur erreur et de faire leur mea culpa, ils s’enfoncent dans le déni. Pascal Bérubé, que j’aime pourtant bien, qui vient nous redire que ce fut une bonne affaire. Il faut le comprendre, c’est le député élu, depuis 2007, du coin. Et le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, anciennement du PQ, qui s’entête : «Ciment McInnis : pas l’ombre d’un regret» (Le Soleil, 23 août 2020). Facile à dire quand ce n’est pas votre argent. Après le don de la C-Series à Airbus et des milliards de dons de la cimenterie McInnis à la brésilienne Votorantim, qui sera la prochaine à être l’heureuse élu de la générosité de nos élus québécois?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s