Les conservateurs et les républicains : «igual»

Donald Trump (left) and Stephen Harper (Brian Snyder/Reuters; Adrian Wyld/CP) https://www.macleans.ca/politics/donald-trump-and-canada-are-we-really-so-different/

Harper+Scheer+O’Toole = Trump + Bush jr.

Ce fait se vérifie facilement: les conservateurs canadiens et les républicains américains carburent aux mêmes préceptes et idéologies et attirent, par conséquent, le même type de personnes, soit celles qui veulent moins d’État et de services publics, les fondamentalistes religieux, les pro-vie, les adeptes des armes à feu, les partisans de la peine de mort, les climatosceptiques, les opposants au mariage gai, les anti-chinois et anti-russes, les inconditionnels d’Israël, les réfractaires au multiculturalisme, ceux qui considèrent le virus COVID-19 comme un grippe, les complotistes, les opposants à l’immigration, etc.

En faisant une brève revue de mes dossiers d’articles de journaux, je me suis vite rendu compte que les conservateurs canadiens et les républicains américains sont des frères siamois avec la même façon de voir le monde et d’appliquer les mêmes politiques de la très grosse droite. Certains peuvent bien rouspéter de cette comparaison mais il en ressort que c’est un fait réel et indéniable; pas un fait parallèle ou alternatif.

Le nouveau chef O’Toole s’en prend à la Chine

Comme Trump et Harper, le nouveau chef conservateur Erin O’Toole, pour de strictes considérations électoralistes, s’en prend vigoureusement à la Chine, ne veut surtout pas acheter des vaccins chinois, suggère de bloquer la présence au Canada de Huawei et de sa technologie sans fil 5G, la plus avancée au monde, sous-prétexte qu’ils ont volé les découvertes de la canadienne Nortel, ancienne filiale de Bell Canada. Si les produits de Nortel étaient si fantastiques, alors pourquoi a-t-elle fait faillite? Andrew Scheer adoptait la même attitude belliqueuse face à la Chine afin de faire plaisir à son maître américain : «Scheer (ex-chef du parti conservateur) appelle Trudeau à plus de fermeté face à la Chine (et plus de souplesse face aux…)» (Le Journal de Montréal, 5 juillet 2019).

Vous m’en direz tant : la gripette et les complots

 «Coronavirus. Les conservateurs soupçonnent aussi (comme les USA mais aucun autre pays occidental) l’Organisation mondiale de la santé (OMS)» (Le Devoir, 16 avril 2020). Bien sûr, le coronavirus est passager et est comparable à un simple rhume. Comme pour Trump et ses adeptes, il ne faut surtout pas en faire tout un plat. Le virus et le réchauffement climatique ne doivent en aucun cas être un frein à la marche de l’économie. Et encore plus d’affinités entre les deux groupes : «Ottawa. Une «théorie du complot» s’invite dans les rangs conservateurs» (Le Devoir, 21 novembre 2020). Le ti-joe connaissant Trump l’a dit : ça va se refroidir, le virus va disparaître et les Chinois veulent dominer les États-Unis.

Baisses d’impôts, privatisations et moins d’État

Exactement comme George Bush Jr. et Donald Trump l’ont fait: «Scheer prévoit d’importantes compressions (et de grosses baisses d’impôts» (Le Devoir, 12 octobre 2019). Et comme Charest et Couillard : «Parti conservateur. Une baisse d’impôt couteuse» (Le Devoir, 16 septembre 2019). Ça coûtera ce que ça coûtera, l’important est d’enrichir les riches et tant pis pour les autres.

Où ça les pauvres?

Diminuer l’aide aux pauvres? Mais il n’y a pas de pauvres. Un ministre de Donald Trump l’a dit : «la pauvreté est une vue de l’esprit» et pour un candidat vedette des conservateurs, Chris Alexander, il y a absolument «pas de pauvreté au Canada», même si : «Pauvreté chez les enfants, l’ONU sermonne le Canada» (Le Devoir, 7 avril 2011 et La Presse, 8 décembre 2012). S’il y a des enfants pauvres au Canada selon l’ONU, il me semble que ça veut aussi dire qu’il y a des parents pauvres, non? Je fais juste poser la question.

Les faits alternatifs et la vérité parallèle

Sur plein de sujets, allant de Harper à Scheer, les conservateurs ont toujours joué avec la vérité, comme d’ailleurs Trump et Bush, lui qui avait, en bon criminel qu’il est, menti plusieurs fois sur l’Irak afin de l’envahir militairement et de tuer des millions d’innocents : «Scheer accusé de détourner la vérité (dire des mensonges quoi!)» et «Scheer doit encore se défendre de faire de la désinformation (afin de nous remplir comme des valises)» (Le Devoir, 19 septembre 2019 et le Journal de Montréal, 18 octobre 2019).

Avortement, gais, syndicats et aide internationale

Exactement comme plusieurs républicains aux États-Unis : «Je (Scheer) suis personnellement (comme plusieurs autres) pro-vie». Et aussi : «Mariage du même sexe (auquel il était opposé) : Scheer refuse toujours de s’excuser» (Le Journal de Montréal, 3 octobre et 30 septembre 2019). Et vous ne serez pas surpris que les conservateurs ont toujours été contre les syndicats» : «Ottawa (PCC) s’attaque à des acquis syndicaux» et «Le retrait du droit de grève (dans plusieurs cas) est juste et raisonnable» (Le Devoir,, 23 et 24 octobre 2013). Et encore une fois, identique aux républicains : «Gouvernement Harper. L’aide internationale ne cesse de diminuer» (La Presse, 23 janvier 2015).

Moins pour l’aide internationale et les démunis mais plus pour…

Et puis, doutez-vous encore de la similitude idéologique entre les deux partis de la grosse droite? Comme aux States, on coupe dans les programmes sociaux et l’aide humanitaire internationale mais on «investit» davantage dans le militaire et les guerres : «Parti conservateur : La part du lion (c’est-à-dire des milliards de dollars en plus) à la sécurité» (Le Devoir, 22 avril 2015).

Peine de mort et torture au menu

Un peu plus et j’oubliais : «Harper favorable à la peine de mort» et «Conservateurs. La torture serait acceptable (nécessaire et même humanitaire» (Le Devoir, 21 janvier 2011 et le Journal de Montréal, 8 février 2012).

La chasse aux communistes et aux russes

Les USA, les occidentaux et les canadiens ne veulent pas juste nous crinquer contre les Chinois mais aussi contre les Russes, deux pays qui peuvent mettre en cause l’hégémonie occidentale dans le monde : «Harper pourfend Poutine. Un nationaliste extrémiste et un impérialiste (un monstre quoi) dit-il» et «Harper veut ériger un monument à la mémoire des victimes du communisme» (La Presse, 9 juin 2014 et Le Devoir, 7 juillet 2015). Pas grave, même si durant la deuxième guerre mondiale, les Russes «communistes» sont ceux qui ont le plus gagné la guerre contre les Allemands, que les Américains, en y laissant environ 20 millions de leurs propres personnes mortes au combat. Alors, qui a vraiment délivré l’Europe?

Et comme Trump, les conservateurs voient des radicaux et des socialistes partout : «Andrew Scheer s’en prend aux radicaux» et «Harper (qui niait le réchauffement climatique) a qualifié Kyoto de «complot socialiste» (Le Devoir, 7 décembre 2009 et La Presse, 31 janvier 2007). Une autre drôle. Elle émane d’un autre radical de droite, soit l’ancien-chef de l’ADQ recyclé en animateur et chroniqueur vedette à TVA, LCN et au Journal de Montréal et j’ai nommé le seul et unique Mario Dumont qui, dans son papier du 5 septembre 2018, a dit qu’il reprendrait mille fois Stephen Harper à la place de Trudeau.

Les climatosceptiques conservateurs

«Réchauffement climatique. Stephen Harper accuse les autres pays de mentir» (Le Journal de Montréal, 10 juin 2014). C’est sûr que la planète se refroidit… Harper a raison et tous les autres mentent : qui croire? Stephen qui s’en est même prit à Obama sur le réchauffement de la planète. «Climat. Harper décroche une nouvelle flèche à Obama» (La Presse, 10 juin 2014). Avec Trump et Bush, la planète était entre de bonnes mains.

Le comble du ridicule et de l’ignorance est cette ineptie larguée par un influent ex-ministre conservateur qui nous a pris pour des imbéciles : «Un plafond de GES (émissions de gaz à effet de serre) serait dangereux selon John Baird» (Le Devoir, 6 avril 2011). Une autre savoureuse : «Ottawa (PCC) qualifie les sables bitumineux de ressource renouvelable» (Le Devoir, 4 mai 2013).

Et pour finir, l’appui inconditionnel à Israël et les évangélistes

Comme pour les républicains américains : «Israël. Scheer déplacerait à Jérusalem l’ambassade du Canada» et «Critiquer Israël est antisémite, selon Stephen Harper» (Le Devoir, 8 mai 2019 et le Journal de Montréal, 21 janvier 2014). Et pour finir : «Les évangélistes appuient les conservateurs» et «Harper à l’écoute de la droite religieuse» (Le Devoir, 12 avril 2011 et La Presse, 30 mars 2010). Trump est toutefois moins colonisé que les conservateurs qui au parlement et dans les ambassades ont enlevé les toiles de peintres canadiens pour faire place à des photos et à des peintures de la reine d’Angleterre. Ainsi, en 2015, Stephen a terminé son discours en s’exclament : «Vive la Reine» (Le Devoir, 10 septembre 2015). Et puis, trouvez-vous que j’ai raison ou non?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s