L’heure de l’examen intérimaire sur le dilemme gauche-droite

https://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201708/15/01-5124689-lisee-et-legault-suscitent-la-mobilisation-de-lextreme-droite-dit-couillard.php

À gauche toutes

Au cours des derniers mois, j’ai consacré plusieurs articles sur les notions galvaudées et à géométrie variable des notions gauche-droite en politique. Il y a eu tellement de concepts formulés que l’on s’y perd facilement. On n’a qu’à penser au capitalisme de compassion avancé par nul autre que George W. Bush, au libéralisme social de Jean Charest, à la social-démocratie moderne de Pauline Marois, au progressisme libéral de Philippe Couillard, à l’économie sociale de marché de Bernard Landry, à la gauche efficace de François Legault, etc. Pour ces gens campés à droite, ça fait bon chic bon genre de se prétendre à gauche et militer pour un supposé partage équitable de la richesse; pour une prétendue fiscalité progressive et en faisant hypocritement l’éloge des services publics et des instruments collectifs, comme l’éducation, la santé, le transport en commun, Hydro-Québec, alors qu’ils privatisent généreusement tout en versant de gros fonds publics aux opportunistes détenant des écoles, des cliniques, des garderies, des barrages, des éoliennes, etc. privés. En fait, ils n’ont de privé que le nom étant subventionnés à coups de milliards de dollars chaque année.

Le moment venu de tester la nature

Passons aux choses sérieuses quant à l’acquisition de vos connaissances sur les paradigmes scientifiques avancés par des politiques lucides, par des universitaires émérites et par des experts rigoureux que nos médias aiment tant. Ça flatte l’égo de nos journalistes de dire qu’ils sont en symbiose avec la crème érudite et très puissante de la société. C’est en les flattant dans le bon sens du poil qu’ils pensent qu’ils font partie intégrante de l’élite alors qu’ils ne sont pour elle que des amuseurs publics.

Pour répondre à mes questions, vous n’avez pas droit à toute documentation écrite, à votre ordinateur, à votre téléphone cellulaire intelligent, à l’aide de votre mère, à la copie d’examen du voisin, etc. Par contre, il vous est permis d’utiliser votre calculatrice très de base, qui ne fait que des additions, des soustractions, des divisions et des multiplications, et surtout, qui n’a pas de mémoire.

Première question : 20 points

L’ancien premier ministre socialiste français Manuel Valls s’est dit de la gauche «réaliste» (Le Devoir, 10 mai 2017. La classe politique française dynamitée). Il s’est dit aussi être : «La droite de la gauche» (La Presse, 1er avril 2014).

Question : c’est quoi la différence d’être la droite de la gauche et la gauche de la droite? Pas facile comme question… Et puis, au centre de la gauche, est-ce pareil que d’être au centre de la droite? Vous avez deux minutes pour répondre, pas plus.

Deuxième question : 20 points

Le premier ministre caquiste du Québec, François Legault, a dit être de la gauche efficace (Le Journal de Montréal, 24 septembre 2021). Puis, il a en plus aussi affirmé ceci :

  • «Legault veut un Québec plus vert et plus riche» (Le Devoir, 27 mai 2019);
  • «Pas de protection de l’environnement aux dépens de l’emploi, dit Legault» (Le Devoir, 13 août 2021).

Question : Dans sa conception ténébreuse de la gauche dite efficace, monsieur le premier ministre donne-t-il alors préséance à la richesse ou à l’environnement? Dites en quoi consiste la gauche inefficace? Privilégier un beau gros boulevard à Longueuil au détriment de la survie d’une grenouille, de beaux gros immeubles cossus à logements en banlieue en «scrappant» des milieux humides et permettre la coupe du bois jusqu’à éliminer de la carte le caribou forestier, est-ce ça être de la gauche pragmatique? Pour être efficace, faut-il absolument être pragmatique? François Legault affirme que le 3e lien à Québec sera bon pour l’environnement. Donc est-il juste de dire que ceux et celles qui s’opposent au 3e lien de la CAQ, élaboré sans aucune étude et seulement fondé sur le pif électoraliste, sont de la droite climatosceptique et même complotiste?

Troisième question : 20 points

Pauline Marois a dit, un peu comme Legault (ah que les grands esprits politiques s’assemblent et se ressemblent), alors qu’elle était première ministre du Québec : «Je veux un Québec riche (comme la CAQ et le PLQ) et un État efficace (comme la gauche efficace de Legault)» (Les Affaires, 6 novembre 2010). Et le PLQ, avec ses mesures d’austérité, n’était pas très original lorsqu’il disait vouloir «moderniser» le Québec car Pauline Marois voulait faire la même chose : «Marois prend le virage d’une social-démocratie moderne» (La Presse, 17 mars 2008). À lire aussi cet article paru dans La Presse du 15 mars 2004 : «Le PQ aussi prévoyait une modernisation de l’État». Cela va vous embrouiller encore davantage et mettre de la brume dans vos lunettes comme le chantait Beau dommage.

Selon vous, qu’entendaient alors le PLQ et le PQ par «moderniser» l’État? Vouloir un Québec et des Québécois plus riches, est-ce là la modernisation de la notion de la gauche? Gauche efficace rime-t-elle avec richesse? Et ceux qui militent pour une décroissance et une diminution de la consommation, sont-ils des partisans de la gauche inefficace?

Quatrième question : 20 points

Pour ajouter à la confusion afin d’élucider le dilemme de qui loge à gauche, qui est à droite ou qui est au centre, il y a ces brumeuses déclarations songées formulées par les éminents Couillard et Charest, deux poids lourds de la politique au Québec :

  • «Le premier ministre Couillard associe Legault aux mouvements d’extrême droite» (Le Devoir, 4 mars 2016). Alors Legault est-il de la gauche efficace ou de l’extrême droite? Et si François Legault est de l’extrême droite, Philippe Couillard, Jean Charest et encore plus Mario Dumont se situent sur l’échiquier idéologique politique?
  • «Le Parti québécois est contrôlé par son extrême gauche, selon Charest» (Le Devoir, 16 juin 2012). Et le PLQ de Charest est contrôlé par qui, au service de qui et pourquoi?
  • «Couillard associe Jean-François Lisée (alors chef du PQ) à l’extrême droite» (Le Journal de Québec, 8 octobre 2016). Bon, Charest qui prétend que le PQ est contrôlé par l’extrême gauche et Couillard qui accuse le chef du PQ (Lisée) et celui de la CAQ (Legault) d’être de l’extrême droite. Pas facile de décortiquer tout ça.

Cinquième question : 20 points

Bernard Landry a dit en 2001 que : «La gauche, c’est nous, plaide le premier ministre» (Le Devoir, 29 mai 2001). Et puis, il y a le titre de ces deux articles : «Marois prête à accueillir des transfuges adéquistes et «Lucien Bouchard conseiller Mario Dumont, le chef de l’ADQ» (Le Journal de Montréal, 23 août 2002). Sachant que l’Action démocratique du Québec (ADQ), l’ancêtre de la CAQ, était farouchement favorable à moins d’État, moins de services publics et plus de services privés, pour la privatisation d’Hydro-Québec et de la SAQ, pour beaucoup moins d’aide sociale, etc., cela fait-il de ce parti politique un groupuscule de gauche comme prétend l’être le PQ?

Question bonie pour les retardataires et les nuls : 20 points

Mario Dumont, la vedette de l’empire Québecor, qui, par ses analyses et ses jugements, est censé stimuler un esprit critique, rigoureux et indépendant chez ses lecteurs et ses auditeurs, a dit ceci en 2006 alors qu’il était le chef tout-puissant de l’ADQ :

  • «Le PQ est lié à la gogauche selon Dumont» (Le Journal de Montréal, 30 août 2006);
  • «Charest verse dans le socialisme (rien de moins) juge Dumont. Le chef de l’ADQ veut en finir avec la social-démocratie à la sauce québécoise» (Le Devoir, 30 août 2006).

Si selon le grand bonze Mario Dumont le PQ est à gauche et le PLQ est socialiste, est-il juste d’affirmer que si je critique le PQ et le PLQ je suis par le fait même un gars de droite?

Celui qui prétend que Charest et le PLQ sont socialistes devrait-il, selon vous, consulter? Si oui, expliquez. Si non, dites pourquoi en moins de 100 mots. Soyez concis, je ne veux pas passer ma fin de semaine à corriger vos examens. Comme le dit le poète anglais : «Give the man a break». Eh, oh je n’en ai pas fini avec vous. L’examen final va suivre dans quelques temps pour ceux évidemment qui auront réussi cet examen intérimaire. Va-t-il rester des candidats à l’examen final?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s