La liberté et le délire cubain de Patrick Lagacé

https://www.lapresse.ca/actualites/chroniques/2022-02-18/liberte-et-liberte.php

Nos médias privés comme des agences de relations publiques

Patrick Lagacé est animateur au 98,5 FM, la radio privée détenue par la firme de communications Cogeco, a été chroniqueur au Journal de Montréal, filiale de Québecor, et est depuis quelques années chroniqueur vedette à La Presse, encore mise sous tutelle de la transnationale Power Corp., très présente dans les services publics. Alors, comme ce sont des médias privés, cela est pour lui très objectif, crédible et indépendant, même s’ils sont financés par l’État québécois et canadien. Ici la légende répète que l’État et les propriétaires privés n’interviennent jamais dans les opérations et les nominations des gens en place, contrairement à ce qui se passe en Russie, en Chine, au Venezuela, etc. L’Agence France-Presse (AFP) à laquelle s’abreuvent nos médias est principalement financée et dirigée par l’État français. Voilà pourquoi, dans les faits, leurs nouvelles «parallèles» et «alternatives» sont tellement biaisées et intoxicantes, mais pas pour nos journalistes, animateurs, chroniqueurs, spécialistes et universitaires qui sévissent partout, tout le temps et en grand nombre, sur nos plateformes médiatiques. Ils sont des mercenaires à la charge de la classe dominante. Ce sont des agents «propagandistes» Eux-mêmes sont «brainwashés» à l’os et vivent dans leur monde futile.

Propagande médiatique : Patrick Lagacé pas mieux que les autres

Le 18 février 2022, dans un très long texte paru dans La Presse, un organisme qui émet des dons de charité déductibles d’impôt, sous le titre choc de «liberté et liberté», l’apôtre Lagacé a fait un rapprochement tellement pathétique entre la liberté stratosphérique dont jouissent tous les Canadiens, même ceux qui ont manifesté à Ottawa, et l’absence totale de liberté qui est le lot de tous les Cubains. Il disserte, de long en large sur les pseudo-vertus prévalant dans notre merveilleux plusse meilleur pays au monde que sont la démocratie mur à mur, comme la liberté «full» et entière et l’État de droit présumé, même si les juges sont nommés par le parti politique au pouvoir. Bien évidemment, tous les Canadiens jouissent du même niveau de liberté et ont tous une même égalité des chances malgré les sulfureuses inégalités économiques, les écoles et les cliniques privées mais subventionnées par l’État, comme nos médias d’ailleurs, les paradis fiscaux, la corruption et la collusion institutionnalisée, etc. Le paradis sur terre, quoi!

Tout le contraire de ce qui est vécu ailleurs, comme en Iran, au Venezuela, en Russie, en Chine et surtout à Cuba. Faisant preuve d’une très grande originalité, l’intrépide éveilleur de conscience Patrick Lagacé ne pouvait s’abstenir de tomber dans la dérision en comparant la démocratie prévalant supposément au Canada à la dictature cubaine. Trop facile comme comparaison. Il y a au moins 1000 journalistes d’ici qui ont fait la même chose que Patrick. Jamais ces commis journalistiques ne mentionnent l’impact dévastateur de l’embargo américain sur Cuba qui dure depuis 60 ans et qui est condamné chaque année à l’ONU par la très grande majorité des pays du monde. Jamais au grand jamais ces larbins médiatiques font allusion aux nombreuses fois que les États-Unis (comme ils l’ont fait et continuent de le faire dans d’autres pays qui rechignent à abandonner, contrairement au Canada, leur souveraineté face à l’Oncle Sam) ont financé des groupes subversifs et des assassins que nos médias aiment plutôt qualifier de combattants et de patriotes de la liberté, des droits civiques, de la démocratie et autres noms pompeux. Patrick Lagacé aurait pu choisir, à la place de Cuba, la Colombie, la Hongrie, l’Arabie saoudite, l’Égypte, la Pologne, les Émirats arabes unis, le Koweït mais non, car eux sont nos alliés et amis. Entre amis, ça fait que…

Les sources journalistiques de Patrick Lagacé : Freedom House

Pour monter son histoire bouleversante sur la terrible dictature cubaine et de la récente manifestation «pro-démocratie» à La Havane, pas du tout sous l’influence de la mafia d’exilés cubains installés en Floride et qui rêvent de reprendre leur pouvoir à Cuba comme au bon vieux temps de Batista, alors le rigoureux, objectif et chevronné chroniqueur de La Presse et animateur à la radio de Cogéco a basé en grande partie son analyse et ses preuves sur les données et les affirmations formulés par Freedom House, une organisation non gouvernementale (ONG) américaine basée à Washington. Ça c’est le bon vieux truc quétaine des journalistes qui, pour appuyer leur radotage et pour vous convaincre, disent tout le temps s’appuyer sur les trouvailles, les preuves et les faits avancés par des ONG bien souvent établies au Royaume-Uni ou aux États-Unis et financées par des gouvernements, des entreprises et des «philanthropes» occidentaux. Les ONG sont une façade et une arme idéologique au service des pays occidentaux. Comme c’est l’Observatoire syrien des droits de l’homme, une grosse ONG dont le siège social est à Londres, qui est elle aussi critique le président syrien. Bizarre, il n’y a pas d’ONG de ce genre en Arabie saoudite ou aux Émirats arabe unis.

Non pas vrai : une organisation non gouvernementale financée par le gouvernement

Et attendez, ce n’est pas fini. Même si je suis loin d’être un expert en informatique, j’ai pitonné Freedon House sur mon ordinateur, et oh surprise, il est dit que Freedom House est financée en majeure partie par le gouvernement américain. Détestable comme comportement journalistique. Aie, on est en présence d’une organisation non gouvernementale (ONG) mais toutefois financée par le gouvernement américain.

Dans son pamphlet, Patrick Lagacé dit aux sceptiques qui ne croient pas ces prétentions peu élogieux sur Maduro, Ki Jinping, Poutine et cie : «faites vos recherches sur ces gars-là». Est-ce que Patrick Lagacé a fait ses propres recherches sur la supposée ONG américaine Freedom House, financée par le gouvernement américain? Ah oui, voulant y mettre le paquet sur l’horrible dictature cubaine qui a maté une violente manifestation (soutenue par qui?), Patrick Lagacé cite, pour démontrer la «véracité» de ses dires, une «ONG cubaine» sans nous mentionner qui la finance et dans quel pays elle est basée. Tout le monde sait ça que les Cubains ne peuvent se prononcer sur rien, même au niveau des conseils provinciaux, municipaux, éducatifs, de la santé, etc. À Cuba, ils ont beaucoup moins de prisonniers qu’aux States mais ce sont tous des prisonniers politiques, ce qui n’est pas du tout le cas aux États-Unis.

Tellement touchant lorsque Patrick Lagacé mentionne l’arrestation, bien évidemment musclée, de Yosnavy Garcia ««accusé d’avoir lancé des roches». À qui, ça on ne le sait pas? Des roches, je dirais même de seulement avoir garroché en l’air des petits cailloux ou une poignée de sable qui n’auraient pas fait de mal à une mouche. Faisant étalage de ses petits préjugés, Patrick Lagacé a aussi écrit ceci dans son exposé idéologique : «Même les quinquagénaires (je dirais les 70 ans et plus) qui vont vivre à Cuba parce qu’ils trouvent Cuba si géniale, ainsi que leur blonde de 22 ans, gardent quand même dans leur poche arrière leur passeport canadien». Sait-il qu’au Québec et au Canada aussi il y a beaucoup de gens riches et célèbres d’un certain âge qui ont des conjointes et des conjoints de 22 ans et moins? De même en République dominicaine et au Mexique, et encore pire en Arabie saoudite, au Koweït, etc. où il est normal pour un quinquagénaire de marier un enfant.

Le fameux convoi de la liberté des libertariens au Canada

Certains ont la plume à géométrie variable et confondent faits réels et faits parallèles foisonnant dans leur petite tête bien fomentée. À Ottawa, les participants au convoi de la liberté qui, avec leurs enfants, manifestaient pacifiquement, n’y-a-t’il pas eu l’intervention musclée de centaines de policiers et plus de 200 arrestations? Je dirais à Patrick Lagacé qu’il y a eu des milliers de manifestants à Montréal au printemps érable en 2012 et pour la survie de la planète en 2018 mais rien n’a changé. Nos gouvernements, sous la gouverne de la dictature des puissants capitalistes, ont continué à baisser leurs impôts, à tolérer leurs paradis fiscaux, à multiplier leurs écoles privées et les cliniques privées subventionnées par l’État (et voulues par le peuple je suppose!), à accentuer la pollution malgré leurs discours, etc. La beauté ici, mon cher Patrick, est que les manifestations, les lignes ouvertes, les opinions dans les journaux, etc. sont une farce grotesque. Ça amuse les dominants et ça procure un certain vernis de démocratie et de liberté dont se font les porte-parole de «professionnels» comme en est un Patrick Lagacé.

L’argument massu de Patrick Lagacé

Pour vous prouver que l’on vit dans un pays libre et démocratique, Patrick Lagacé a fait valoir la chance unique que l’on a d’aller voter pour différents partis politiques, mais qui se ressemblent tous, et qui appliquent, à part quelques pacotilles, les mêmes politiques car ils sont tous sous tutelle. Depuis 50 ans au Québec le PQ et le PLQ ont été au pouvoir sans rien changer, militant tous pour moderniser et ratatiner l’État. Enfin, j’ajouterai qu’en termes d’accessibilité aux biens sociaux premiers, qui mesurent le mieux le bien-être de la population, Cuba fait la leçon au Canada libre et démocratique : Cuba 5,4 médecins pour 1000 habitants compte 2,4 au Canada et 5,3 lits d’hôpitaux contre 2,5 au Canada. 2,4 médecins au Canada par 1000 habitants dont plusieurs opèrent seulement au privé. Dictature peut-être mais Cuba a une espérance de vie comparable au Canada et compte des milliers de centenaires. Comment peuvent-ils vivre si vieux tout en étant opprimés?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s