Quand les USA se prostituent de nouveau

https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2019-08-16/washington-annonce-avoir-emis-un-mandat-pour-saisir-le-petrolier-iranien-grace-1

Que Dieu protège notre maître américain

L’Impérialisme américain est un fait. Ceux qui prétendent le contraire sont soit des menteurs ou des ignorants, et peut-être même les deux. Afin de maintenir leur domination internationale, les États-Unis peuvent compter sur leurs 600 bases militaires répartie un peu partout dans le monde, leurs transnationales qui agissent comme mercenaires économiques, leurs alliés inféodés comme le Canada et l’Europe américanisés et leurs politiciens corrompus, leurs ONG «humanitaires», la CIA, la NSA, etc. qui leur ont permis de financer et de renverser des gouvernements élus démocratiquement.  Et grâce aux médias occidentaux détenus par leurs oligarques, ils cultivent la peur et la haine envers la Russie et la Chine, leurs organes de presse présentant l’Oncle Sam comme le modèle mondial de la démocratie, de la liberté, des «success strories», de la fraternité afin de mieux soumettre leurs alliés et les autres à leur hégémonie. Les USA posent plein de gestes criminels, sociaux et économiques contraires à leurs prétentions fraternelles et nos médias, sous tutelle, en font peu de cas et vont même jusqu’à comprendre et a les justifier. Ils font même le contraire quand il s’agit de la Russie et de la Chine.

Joe Biden, le démocrate modèle en Arabie saoudite

Afin d’affaiblir tout le temps la Russie et la Chine, les States sont prêts à tout. Et comme le pétrole et le gaz naturel sont une source de richesse pour la Russie, nos «amis» américains ont réussi à convaincre leurs subalternes européens d’arrêter l’importation russe. Alors il faut trouver d’autres sources d’approvisionnement. Et pourquoi pas aller voir nos amis saoudiens qui, malgré les atrocités commises aux droits de la personne au Yémen et au Bahrein n’ont jamais fait l’objet d sanctions de leurs camarades occidentaux contrairement à la Russie, à l’Iran, au Venezuela, à la Chine, à Cuba, etc. : «Revirement de Biden, qui va rencontrer le prince héritier saoudien lors d’une visite à Ryad» (Le Journal de Montréal, 2 juin 2022).

Joe Biden va faire un petit tour en Arabie saoudite même di Mohhamed ben Salmane a faut tuer un dissident en Turquuie, meurtre planifié, que les USA ont admis : «Washington accuse le prince héritier saoudien d’avoir validé l’assassinat de Jamal Khashoggi» (Le Journal de Montréal, 26 février 2021). La fin justifie les moyens, ce qui autorise le président américain à aller rencontrer un assassin en bonne et due forme.

Ça n’empêche pas Joe de plaider pour la démocratie et la liberté

Oui, son voyage en Arabie saoudite est supposément pour effectué pour faire avancer les causes démocratiques dans le monde, même si : «L’Aravie saoudite exécute 81 personnes en un jour, un record» et aussi «Arabie saoudite : la diffusion de rumeurs possible de lourdes peines de prison» (Le Journal de Montréal, 12 mars et 19 janvier 2022).

Les States préfèrent concentrer leurs efforts de démocratisation sur la Russie, le Venezuela, l’Iran, Cuba et d’autres du même genre qui ne se plient pas aur ordres américains comme le font si bien le Canada, l’Australie et l’Europe. Tiens, bonne nouvelle pour le blogueur dont la conjointe vit au Québec : «Raïf Badawi libéré après 10 ans d’emprisonnement (pour avoir trop critiqué)» (Le Devoir, 13 mars 2022).

Plus de morts au Yémen qu’en Ukraine mais moins de couverture et de critiques

Avez-vous remarqué que depuis trois mois nos médias subjectifs et soumis en n’ont que pour le conflit en Ukraine alors que celui qui prévaut au Yémen depuis quelques années, qui a pourtant fait beaucoup plus de morts et d’affamés, c’est le silence total. Plus rien, même si l’Arabie saoudite, avec l’aide des États-Unis, continue à massacrer les Houthis qui veulent leur indépendance : «L’Arabie saoudite lance au Yémen une opération militaire à grande échelle» et aussi «Washington enverra un navire et de avions de combat aux Émirats arabes unis et à l’Arabie saoudite face aux (méchants) Houtis» (Le Journal de Montréal, 25 décembre 2021 et Radio-Canada, 2 février 2022). Comme l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Koweit, trois vrais dictateurs, sont pro-américains et qu’ils peuvent, grâce à leur immense réserve de gaz et de pétrole, approvisionner l’Europe et ainsi appauvrir et affaiblir la Russie, les beau principes moraux prennent le bord.

Pétrole : Les USA sollicitent l’aide du Venezuela

Ben effrayant le comportement méprisable des États-Unis. Après avoir pendant plusieurs années essayé de renverser le gouvernement socialiste de Nicolas Maduro de toutes les façons possibles, comme ils l’avaient fait pour Hugo Chavez (dont l’instauration de plusieurs sanctions), voilà que nos amis Yankees, avec leurs principes intéressés à géométrie variable, essaient hypocritement de se rapprocher du gouvernement du Venezuela afin d’acheter du pétrole, comme ils le font actuellement en Arabie saoudite, pour mieux, encore une fois, isole et ruiner la Russie. Ils essaient de monter deux pays amis (Russie et Venezuela) un contre l’autre pour mieux satisfaire leur soif de pouvoir économique et militaire maladive : «Pour remplacer le pétrole russe, les États-Unis se tournent vers le Venezuela» (La Tribune, 7 mars 2022). Rien à l’épreuve de l’Oncle Sam notre ami et note maître n’est-ce pas? Aie, les sanctions américaines contre le Venezuela (impossibilité d’en exporter) ont été tellement fortes que de pays, pourtant gros producteur, a été obligé d’en importer d’un allié : «Washington saisit du pétrole iranien destiné au Venezuela» (La Presse, 14 août 2020). Oui, les ordres américains s’appliquent à tous pays partout dans le monde! Allo liberté!

Pas plus tard qu’au mois de février 2021, Biden avait dit qu’il ne voulait rien savoir de Maduro, préférant avec leur guignol et pantin Juan Guaido : «Venezuela : l’administration Biden n’entend pas parler directement à Maduro» (Le Journal de Montréal, 3 février 2021). Et là, tout d’un coup, conflit en Ukraine oblige, voilà que Biden aimerait parler directement à Nicolas Maduro et lui acheter beaucoup de pétrole.

Les States de retirent unilatéralement  de l’accord sur le nucléaire de 2015

C’est connu, les États-Unis avec leurs gros sabots veulent faire la loi partout dans le monde. En 2018, ils se retirent unilatéralement de l’accord sur le nucléaire conclu avec les grandes puissances  mondiales et hop ils ordonnent à tous les pays du monde de couper immédiatement leurs liens avec l’Iran : «Trump avertit les pays qui font affaires avec l’Iran (alors que l’iran respectait tout ses engagements)» (Le Journal de Montréal, 8 août 2018).

Après avoir arraisonné un bateau iranien destiné au Venezuela, voilà qu’ils qu’ils récidivent : «Washington lance un mandat pour saisir un pétrolier iranien destiné à la Syrie» (Le Journal de Montréal, 17 août 2019). Aie pour qui se prennent-ils ces yankees? Même qu’en 2020 il se sont permis d’assassiner un  général iranien, Qassem Soleimani, pas aux États-Unis, mais en Irak, qu’ils ont envahi militairement en 2001, sans recevoir aucune sanction de leurs amis européens, canadiens, japonais, australiens, etc. Envahir l’Irak pour le pétrole et en mentant, c’est normal pour les pays occidentaux puisque leurs transnationales se sont accapares de cette richesse naturelle dont l’Irak est un des principaux producteurs au monde. Oui les States peuvent tuer qui ils veulent et ou ils veulent au nom de leur justice et de leurs droits inaliénables : «Iran. Washington fustige un rapport de l’ONU. L’assassinat à Bagdad de Qassem Soleiman est qualifié d’illégal» (Le Devoir, 9 juillet 2020).

L’hypocrisie crasse des États-Unis

Au mois de juin 2022, s’est tenu aux States le Sommet des Amérique auquel l’Oncle Sam a refusé d’inviter, au nom de leurs fameux principes démocratiques, Cuba, le Venezuela (qui a refusé leur gamick de entre de pétrole pour affaiblir la Russie) et le Nicagagua. Devant ce fait dégueulasse, le président du Mexique a refusé d’y participer. Bravo. Ce n’est pas le Canada qui aurait contrarié son maître ainsi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s