Le G7 plafonne le prix du pétrole russe : les tartufes

https://www.ledevoir.com/economie/739608/economie-des-profits-pharaoniques-pour-les-petrolieres#:~:text=C’est%20le%20profit%20net,du%20deuxi%C3%A8me%20trimestre%20de%2020

La preuve que les gouvernements occidentaux ont le pouvoir d’intervenir

Grosse nouvelle que celle parue à Radio-Canada le 2 septembre 2022 : «Le G7 veut plafonner le prix du pétrole russe, Moscou coupe le gazoduc Nord Stream». Ah qu’ils étaient contents et fiers d’eux-mêmes de démontrer leur courage. Les élus du G7 (Canada, États-Unis, Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni et Japon veulent faire d’une pierre deux coups : réduire les revenus pétroliers de la Russie et faire baisser les prix mondiaux de l’énergie, afin de réduire l’inflation et ainsi augmenter le revenu disponible des ménages écrasés par les hausses de prix injustifiées et planifiées imposées par les transnationales du pétrole, de l’alimentation, des banques, des pharmaceutiques, etc., qui engrangent des milliards de profits records. Vos médias et vos politiciens idéologiques répètent sans cesse faussement que ces augmentations de prix sont la conséquence de choses sur lesquelles les gouvernements occidentaux n’ont aucun pouvoir pour agir telles que la pandémie, la guerre en Ukraine, la sécheresse, les chaînes d’approvisionnement, la pénurie de main d’œuvre et j’en passe. Ah que la secrétaire américaine au Trésor, l’économiste Janet Yellen, celle qui était censée pondre une révolution fiscale qui allait taxer davantage les riches et les entreprises aux States et mettre fin aux paradis fiscaux mais qui, bien évidemment, n’a rien fait, était fière de proclamer ceci : «Aujourd’hui, le G7, mené par les États-Unis, a franchi une étape essentielle dans la réalisation de notre double objectif, à savoir exercer une pression à la baisse sur les prix mondiaux de l’énergie de l’énergie tout en privant Poutine de revenus pour financer sa guerre brutale en Ukraine». Jamet a omis de mentionner l’invasion militaire de l’Irak par son pays et le Royaume-Uni, dirigé alors par Tony Blair, en mentant et en s’appropriant le pétrole et les biens publics de ce pays, qui a fait cent fois plus de morts.

La preuve qu’ils peuvent agir

Alors, les politiciens hypocrites du G7 vont contrôler le prix du pétrole qui est produit et exporter par la Russie et fixer «légalement» son prix à la baisse grâce à de savants calculs qui oui, permettront à la Russie de couvrir ses coûts et de réaliser un petit profit (quelle générosité) mais qui sera nettement inférieur au prix du pseudo-marché mondial, soit celui de la mer du Nord de l’Angleterre, des États-Unis, de l’Arabie saoudite, du Koweit, des Émirats arabes et autres pays amis, qui ne sont point portés sur la démocratie, la liberté et le respect des droits de la personne. Non, aujourd’hui, les ennemis pour les Occidentaux et leurs fidèles médias de désinformation et de propagande sont la Russie et la Chine qui empiètent sur leur hégémonie et leur droit intrinsèque à diriger démocratiquement le monde et à laisser le marché établir le juste prix de toutes choses grâce à l’application de ses lois naturelles indépendantes de l’action humaine. En fait, le marché c’est l’idéologie capitaliste qui se ramène à la dictature des prix pratiquée par les transnationales occidentales. Il n’y a rien de naturel dans ce pseudo-marché. À écouter les légionnaires et les croisés du patronat, l’augmentation des prix est un phénomène normal qui découle de l’application des lois prétendument naturelles du marché. Personne n’y peut rien. Ce qui est évidemment faux.

Donc, mes chers amis, voilà la preuve que les gouvernements des pays occidentaux ont le pouvoir d’agir à la source et à la racine de ceux qui sont responsables des hausses de prix qui étouffent les gens et les pays pauvres. Ces hausses de prix représentent une confiscation pure et simple de l’argent des individus et des États par les transnationales et certains pays qui s’enrichissent à coups de milliards de dollars chaque semaine sur votre dos. C’est du vol institutionnalisé légitimé par des gouvernements soumis à la houlette de la gouvernance des gros agents économiques riches et puissants.

Pourquoi ne pas viser aussi les autres profiteurs?

Tant qu’à faire bravement le ménage, pourquoi ces intrépides politiciens du G7, au service du peuple, du bien commun et de l’intérêt collectif, n’obligent pas aussi (et pas seulement la Russie) d’autres pays, gros producteurs de pétrole, comme les États-Unis, la Grande-Bretagne en mer du Nord, l’Arabie saoudite et leurs énormes pétrolières occidentales, propriétaires de cette ressources en de nombreux endroits, de raffineries et de stations service à baisser leurs prix au même niveau que l’ajustement du prix du pétrole russe qu’ils veulent fixer? Les États-Unis de Joe Biden et de Janet Yellen devraient donner l’exemple et faire preuve de cohérence et de d’honnêteté en fixant aussi à la baisse le prix du pétrole produit et raffiné chez eux afin de délivrer les consommateurs captifs américains du joug de leurs multinationales comme Exxon Mobil, Chevron Texaco, Conoco Philips, BP Amoco, etc. Qu’en pensez-vous?

Mais n’ayez crainte, les pays du G7 ne le feront pas afin de ne nuire à leurs transnationales pétrolières, comme Royal Ducth Shell, Total, Exxon Mobil, etc., qui sont présentes partout dans le monde, qui se sont approprié les ressources pétrolières dans des pays comme le Nigeria, l’Irak, la Lybie, le Congo et d’autres et qui réalisent de gros profits qu’ils rapatrient au chaud dans leurs pays. Ces transnationales occidentales représentent des mercenaires économiques qui permettent aux pays occidentaux de diriger le monde. Voilà une raison importante pourquoi ils se sont portés vaillamment à la défense de l’Ukraine tout en fermant les yeux dur les attaques répétées de l’armée ukrainienne sur le Donbass, peuplé essentiellement d’Ukrainiens russophones, depuis plusieurs années, et qui ont demandé l’aide de la Russie. Mes amis, ces transnationales occidentales dans les pays où elles sont présentes ne se limitent pas au commerce.

Et tant qu’à y être mes amis, pourquoi nos si bons politiciens occidentaux ne lèvent-ils pas complètement les embargos pétroliers pratiqués, à la demande de l’Oncle Sam, sur des pays comme le Venezuela et l’Iran afin de faire baisser les prix mondiaux du pétrole et du gaz? Nos politiciens occidentaux sont des hypocrites au service de leur classe dominante qui les financent et qui les embauchent après leur fructueuse carrière politique. Mélanie Joly, ministre libérale des Affaires étrangères, est une grosse farce qui démontre notre peu de sérieux. Une caricature qui parle beaucoup et qui amuse les Russes et les Chinois. Aimeriez-vous ça qu’après plus de 20 ans de travail au sein de la diplomatie canadienne, ils vous parachutent madame Joly qui devient votre boss, sans avoir aucune expérience?

Au deuxième trimestre de 2022, les dividendes versés par les grandes compagnies mondiales ont établi un nouveau record de 544 milliards de dollars US, et 94% des 1200 plus grandes entreprises mondiales ont augmenté ou maintenu leur dividende. Statistique Canada a calculé que les industries non financières au pays ont vu leur profit augmenter de 31% entre les deuxièmes trimestres de 2021 et de 2022. Pour l’année 2022, on prévoit que les dividendes (sans compter les rachats d’actions) vont s’établir à 1560 milliards de dollars US (Le Devoir, 27 août 2022). Article de Gérald Bérubé intitulé : L’inflation et le dividende). Pourrais-je vous suggérer ces articles parus en 2022?

  • «Le chef de l’ONU dénonce les profits scandaleux des pétrolières. Ces richesses accumulées sur le dos des plus pauvres (pays et individus) doivent être taxées (et régulées comme ils l’ont fait pour la Russie), selon Guterres» (Le Devoir, 4 août 2022). Maintenant, on a la preuve que les gouvernements peuvent et doivent agir;
  • «Les pétrolières nagent dans les profits (et pas seulement elles)» (Le Journal de Montréal, 11 mai 2022);
  • «Des profits pharaoniques pour les pétrolières (que Justin Trudeau et Joe Biden se refusent de taxer davantage, comme le suggère pourtant le dirigeant de l’ONU, Antonio Guterres)» (Le Devoir, 30 juillet 2022);
  • «Les pétrolières nous pompent des milliards» (Le Journal de Montréal, 7 juin 2022). Voilà comment on accentue les criminelles inégalités économiques partout dans le monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s